Péniche ZEVEN GEBROEDERS

Laissez vous séduire, vous vivrez des moments inoubliables !

 

 

Hugues Cosnier architecte ingénieur de Henry IV commence le chantier d'un canal destiné à relier la Loire et la Seine, en 1604. Il a trois ans pour le réaliser. Il faudra trente huit ans pour venir à bout de ce chantier.Ce seront les canaux du Loing, de Moret à Montargis, et de Briare, de Montargis à Briare.

Les écluses du canal de Briare sont les premières de type "à bajoyer", c'est à dire à mur droit. Cosnier utilisera la technique de l'aqueduc d'entrée et de sortie d'eau ou "déchargeoirs" pour alimenter ou vider ses écluses. Cette technique est toujours en application aujourd'hui et certains des ouvrages d'arts de Cosnier sont toujours opérationnels.

Une des difficultés surmontée par cet architecte sera la réalisation du"bief de partage"ou partie la plus élevée du canal ou il faut accumuler des réserves d'eaux qui iront sur chaque versant alimenter les écluses. En effet ,à cette époque on suivait les vallées des rivières pour alimenter en eaux les canaux. Mais le projet initial de connexion du Loing et de La Trézée est irréalisable et il faut escalader les collines de la Puisaye. Cosnier détourne la source de la Trézé grâce à la rigole de Breteau et avec l'eau empruntée aux fontaines et ruisseaux de la région il rempli le réservoir de la Gazonne .

Plus tard au XIX eme siècle lors de la construction du Pont-canal en 1890, sera construite l'usine électrique élévatoire de Briare qui puisera l'eau nécessaire au canal dans la Loire. C'est pour rejoindre ce bief de partage que seront construites les échelles d'écluses de Rogny, du Moulin Brulé et du Chesnoy.

Ce n'est que vers 1890 que ces écluses seront réaménagées au gabarit Freycinet pour que les péniches de 38 M et 350 tonnes puissent emprunter le canal.

VISITEZ NOS AUTRES PAGES : http://perso.orange.fr/lezeven
CONTACT: info@penichelezeven.com

 

 

L'entrée dans l'écluse

 

 

 

 

 

 

Cette péniche malgré ses petits 25M est impressionnante
Amarrage de la péniche dans cette ecluse